Menu

Les géants, un art populaire

De grands mannequins
d'osier

Corps en Osier
Carte postale


Au nord de la France, les premiers géants attestés (XVIe siecle) étaient construits en osier et les têtes sculptées dans le bois.

Pour les têtes et les mains, le plâtre et le carton pâte sont ensuite apparus. En fait, c’est la légèreté du matériau qui prime dans le choix du créateur. Le carton pâte a encore ses partisans mais la résine polyester est aujourd’hui souvent employée, rendant cependant le géant plus lourd.

La plupart des géants portés ont une structure en osier et bois. C’est le matériau de prédilection pour fabriquer un géant et cela fait la particularité des géants du Nord de la France et de la Belgique. Depuis le XIXe siècle, d’autres matériaux et techniques ont parfois remplacé l’osier et la vannerie comme le fer, l’aluminium, les lattes de bois, la résine polyester, le grillage etc.

Mais ces matières sont souvent plus lourdes et moins adaptées que l’osier qui, par sa souplesse, sa légèreté reste le matériau préféré. De plus, l’osier permet de structurer l’ossature du géant tout en lui donnant sa forme. Il se marie bien avec le tissu car il n’est pas coupant, il n’écorche pas le tissu.

Souvent, lorsqu’il est remplacé par d’autres matériaux, c’est parce que les vanniers se font rares. De nombreux savoir-faire interviennent dans la création d’un géant : il faut travailler le bois, le cuir, l’osier et le rotin, le plâtre, le métal, le papier, les matériaux synthétiques, les tissus, le crin de cheval, les cheveux. Beaucoup d’heures de travail sont nécessaires à toute une équipe pour créer un beau géant.

2019