Header
retour à l'accueil
Inventaire des géants processionnels du Nord - Pas-de-Calais et de la Belgique

Les géants et leurs fêtes : patrimoine culturel immatériel

Le patrimoine oral et immatériel de l’humanité, c’est le label créé en 1989 par l’UNESCO en vue de la protection des expressions et traditions orales, de la musique, de la danse, des rituels, de la mythologie et des savoir-faire liés à l’artisanat ainsi que des espaces culturels fragilisés ou menacés par la modernité et la mondialisation.

Cassel, le 13 mai 2000. C'est 124 ans après qu'Alexis Bafcop ait peint son tableau le carnaval de Cassel, que, au même endroit, un autre instantané, mais photographique celui-là, a été pris ; le but étant de montrer les évolutions et les permanences des composantes du carnaval entre 1860 et 2000.
Photo : La Ronde des Géants - Thierry Petitberghien.

En 2005, l’UNESCO a reconnu au titre des chefs-d’œuvre du patrimoine culturel immatériel de l’humanité le carnaval de Cassel, les fêtes de Gayant à Douai, le carnaval de Pézenas et les fêtes de la Tarasque à Tarascon pour la France et pour la Belgique l’Ommegang de Termonde, l’Ommegang de Malines, la ducasse de Mons, la ducasse d’Ath et le Meyboom de Bruxelles. Les géants et dragons processionnels de Belgique et de France ont été ensuite inscrits en 2008 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Selon le texte de la convention de l’UNESCO sur le patrimoine immatériel adoptée par la France, “chaque état partie doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel présent sur son territoire. Il doit s’attacher à en identifier et en définir les différents éléments avec la participation des communautés, des groupes, et des organisations non gouvernementales pertinentes. Pour assurer l’identification de ce patrimoine en vue de sa sauvegarde, chaque état partie doit dresser un ou plusieurs inventaires du patrimoine culturel immatériel présents sur son territoire. Ces inventaires font l’objet d’une mise à jour régulière”.

La géanthèque, inventaire des géants et de leurs fêtes, créée à l’initiative de la Ronde des Géants, participe à ces mesures de sauvegarde et de valorisation des géants et de leurs fêtes, culture populaire du nord de la France.